Nadège GEKIERE, promo 2009, est la fondatrice de BE COM IN’, une société créée en 2017 et dans laquelle Nadège a compilé tous ses rêves d’entreprenariat.

Amoureuse de la liberté d’entreprendre et convaincue que l’humain doit être au cœur de chaque projet, elle a débuté son expérience professionnelle chez Décathlon en réalisant l’ouverture du magasin de Soissons. 4 ans plus tard, elle se lance un nouveau défi en prenant la gérance d’un Yves Rocher.

 

Nadège, après ce très beau début de parcours professionnel, que fais-tu aujourd’hui ?

Après une grosse prise de conscience, j’ai compris que je faisais également partie du « facteur l’humain » et que le bien-être et les performances de mes équipes passaient aussi par mon bien-être et ma réussite personnelle. C’est pour cette raison que j’ai décidé de lancer ma société en 2017. L’objectif était de lier deux notions qui m’étaient chères, l’entreprenariat et le bien-être. C’est dans cette démarche que j’ai décidé de créer Be Com In’.

Aujourd’hui, j’ai  deux missions :

• Développer un réseau de distribution (particuliers et professionnels) de produits cosmétiques haut de gamme.
• Consultante en « mieux-être », pour aider notamment les chefs d’entreprise ou des cadres à mieux se connaitre et se découvrir pour mieux entreprendre.

Cette nouvelle aventure me permet  de répondre à ces besoins que sont le fait d’entreprendre et d’aider les autres.

As-tu toujours des contacts avec tes camarades de promo ?

Oui ! Nous étions une promo soudée et j’ai gardé des contacts avec plusieurs d’entre eux et notamment Alexandre Fouriez et Sophie Dechepy qui étaient mes témoins de mariage. Chacun fait son chemin et nous nous éparpillons à travers la France, voire le monde. C’est une force de pouvoir garder un lien via nos écrans. Avec Alexandre, le lien est particulièrement fort car nous avons participé ensemble au 4L Trophy lorsque nous étions étudiants. C’était une expérience remarquable.

Quels souvenirs gardes-tu de ton passage à l’ESC Compiègne ?

J’ai trois très bons souvenirs qui me viennent spontanément. Le premier, c’est évidemment le 4L Trophy car niveau expérience humaine, c’était incroyable. Cette sensation de liberté et d’autonomie offertes par l’école dans l’organisation de l’évènement nous a permis de mener notre projet jusqu’au bout.

Ensuite, je garde un très bon souvenir de mon passage à l’ESC Compiègne car nous n’étions pas considérés comme des numéros, l’école savait qui nous étions, nos forces, nos qualités. Cela nous permettait d’avoir un excellent accompagnement. Pour finir, j’ai un bon souvenir de mon mémoire de fin d’études. Suivie par la directrice, elle n’a pas arrêté de me pousser vers le haut pour que mon mémoire monte en qualité.  Je la remercie encore pour cela.

Enfin, je dirais simplement que l’ESC Compiègne est une école très riche d’expériences et de rencontres. Tant qu’on n’a pas vécu l’expérience ESC, il est peut-être difficile de s’y identifier. Alors tentez l’aventure !

 

Merci de nous avoir consacré du temps, Nadège !