L'ESC COMPIEGNE VOUS DONNE QUELQUES CONSEILS UTILES POUR ABORDER L'ENTRETIEN SEREINEMENT

Vous recherchez un poste en alternance dans le cadre du BTS Management des Unités Commerciales, de la Licence ou du Cursus Supérieur de l’ESC Compiègne ou à l’issue de votre formation ?

L’ESC Compiègne vous aise à réussir votre entretien d'embauche en vous rappelant ici quelques grands principes fondamentaux.

Lorsque vous intégrez l'école, vous recevez un accompagnement personnalisé en CV/lettre de motivation et entretien.

ESCC-Reussir-son-entretien-d-embauche

1. CONNAÎTRE L’ENTREPRISE

Il est très important de vous renseigner sur l’entreprise et sur le poste que vous visez dans le cadre de votre alternance. Méconnaître l’employeur ou le métier sera interprété comme un manque de motivation par votre interlocuteur.
Connaître l’entreprise – en l’occurrence ses activités, ses valeurs, sa politique en termes d’alternance, son segment d’activité, son actualité économique – vous permettra par ailleurs d’adapter vos réponses en fonction et, par extension, de mettre en avant les arguments adéquats et de poser les bonnes questions.

2. MAîTRISER SON PROJET PROFESSIONNEL

Le jour de l’entretien, vous devez être en mesure d’expliquer la raison qui vous a poussé à choisir une formation en alternance et la fonction que vous souhaitez atteindre dans l’avenir. En effet, la plupart des entreprises qui recrutent en alternance ont pour objectif d’intégrer durablement les étudiants qu’ils ont formés. Vous avez donc une carte à jouer !
Avant l’entretien, réfléchissez bien à votre projet : demandez-vous par exemple en quoi il correspond au poste proposé par l’entreprise. Vous soulignerez ainsi vos intérêts mutuels.

3. S’ENTRAÎNER

Pour éviter les déconvenues et avoir de la répartie le jour J, il faut vous préparez bien en amont à l’entretien. Entraînez-vous, si possible devant d’autres personnes, à expliquer votre parcours et votre choix d’orientation. Vous devez absolument savoir répondre facilement aux questions les plus classiques. C’est autant de stress en moins pour aborder les questions plus délicates.

4. AVOIR UNE ATTITUDE MATURE

La timidité est l’ennemie jurée des apprentis. Regard fixé au sol, explications confuses, hésitations… Ces comportements laissent penser que vous n’êtes pas prêt pour le monde du travail. Quelle que soit votre spécialité, votre capacité à communiquer augure vos relations au sein d’une équipe. Vous devez donc faire preuve d’assurance, ce qui est plus facile lorsque l’on s’est bien préparé.
A l’inverse, se montrer trop sûr de soi peut agacer votre interlocuteur. Se présenter sous son meilleur jour est naturel, néanmoins, gonfler votre expérience pourrait ruiner vos chances d’être retenu.

5. POSER LES BONNES QUESTIONS

Il est normal de poser des questions lors de l’entretien ! Attention cependant à ne pas vous montrer trop insistant. Si la possibilité de transformer votre alternance en CDI peut être discuté de manière générale, il serait prématuré d’exiger de votre employeur qu’il vous promette un contrat.
A proscrire également les questions sur les horaires et les vacances car à ce stade de l’entretien, vous devez d’abord convaincre l’entreprise de votre valeur.
Ceci ne doit pas vous empêcher de poser des questions sur le contour du poste, son autonomie ou sur le niveau de responsabilités, bien au contraire : les questions pertinentes reflètent votre intérêt pour le métier et séduiront votre recruteur.

Partager