prime-embauche-2020

Apprentissage : Aides exceptionnelles pour l’embauche d’apprentis

En juin dernier, le Ministère du travail a annoncé la mise en place d’une aide exceptionnelle prévue pour favoriser l’embauche d’alternants.

Pour les contrats d’apprentissage signés à compter du 1er juillet 2020 et jusqu’au 28 février 2021, l’aide financière versée à l’entreprise sera de :
5 000 euros pour un apprenti mineur et de 8 000 euros pour un apprenti majeur.

Elle sera applicable à tous les diplômes (dont les BTS) jusqu’à la licence professionnelle.

L’aide sera versée :
– aux entreprises de moins de 250 salariés sans condition ;
– et aux entreprises de plus 250 salariés à la condition qu’elles s’engagent à atteindre le seuil de contrats d’alternance dans leur effectif en 2021.

Ce dispositif doit maintenant faire l’objet d’un décret, qui devrait paraître très prochainement.

baptiste-site

Alumni : Témoignage de Baptiste, promotion ESC Compiègne 2014

Découvrez le parcours de Baptiste, 30 ans, diplômé du Mastère Manager d’unité opérationnelle, promotion 2014.

Parlez-nous de votre parcours :

Après l’obtention de mon BAC ES option Anglais, je ne savais pas exactement vers quelle spécialisation m’orienter. Une chose était sûre, je souhaitais poursuivre mes études dans un domaine où je pourrais travailler avec l’étranger. J’ai donc choisi de préparer un BTS Commerce international en formation continue, qui m’a permis de développer mes compétences en anglais et d’effectuer 3 mois de stage à l’étranger. A l’issue de ce diplôme proche du monde de l’entreprise par les matières qui y sont enseignés, j’ai fait une année de césure pour étudier un semestre dans une Business School en Écosse. Revenu bilingue de cette expérience outre-manche, j’ai rejoint le groupe Chanel à Crépy-en-Valois les 6 mois suivants, en tant qu’agent import/export.

Grandi de cette première expérience professionnelle dans ce domaine d’activité qui me plaisait beaucoup, j’ai souhaité reprendre mes études et suivre une Licence en Commerce International. Afin de me perfectionner dans le marketing et le management, tout en réintégrant le monde de l’entreprise, j’ai ensuite pris la décision de poursuivre mes études en alternance. Pendant mes 2 années de Mastère, j’ai eu ainsi l’opportunité de travailler comme Assistant marketing et Commercial au sein de Continental.

Que retenez-vous de votre expérience à l’ESC Compiègne ?

Je garde un excellent souvenir de mon Mastère à l’ESC Compiègne. J’ai beaucoup aimé l’aspect familial de cette école, où il n’est pas question de promotions de 400 élèves ou d’une quinzaine de professeurs. En étant en moyenne 30 étudiants par classe avec 4 ou 5 professeurs, nous créons un lien de proximité plus fort. Ce qui est beaucoup plus engageant. Ces relations sont d’ailleurs similaires avec celles que l’on peut avoir avec nos collègues en entreprise.

Avec plus de 30 ans d’existence, l’ESC Compiègne a su tisser de vrais partenariats avec des entreprises régionales qui prennent régulièrement des étudiants. Certains de mes anciens responsables étaient d’ailleurs des alumnis de l’ESC Compiègne. Ils ont confiance en l’école, car ils connaissent la qualité des enseignements. Le fait que l’ESC Compiègne soit connue par les employeurs locaux et reconnue par l’Etat, est un réel gage de professionnalisme et de qualité, important à la fois pour les étudiants et les entreprises.

Des conseils à donner aux futurs alternants ?

Etre bien organisé. Le rythme en alternance fait que nous avons la gestion de nos dossiers en entreprise, mais on ne doit pas pour autant oublier l’école. Bien que cela ne soit pas toujours évident, il faut vraiment prévoir des temps de révisions des cours, après le travail. Autres conseils utiles pour la recherche de son entreprise d’accueil : bien préparer son CV, avoir un beau profil LinkedIn à jour et ne pas se fermer à un seul type d’entreprises lors de sa recherche !

A 30 minutes de Roissy, Compiègne a la chance d’être située dans une région attractive en termes d’activité économique. Il y a beaucoup de sièges sociaux et un énorme vivier d’entreprises qui recrutent en alternance.

Où en êtes-vous professionnellement depuis l’obtention de votre Mastère 2 ?

Quelques mois après l’obtention de mon diplôme, j’ai été embauché en CDD en tant qu’Analyste achats chez Electrolux à Senlis. J’ai ensuite eu le plaisir de réintégrer pendant 3 ans le groupe Continental en tant que Business Analyst. Aujourd’hui, j’occupe depuis bientôt 2 ans, le poste de Contrôleur & Analyste achats chez Saint-Gobain Sekurit à Compiègne. J’adore mon métier et mon entreprise.

chatillon-site

Témoignage : retour d’expérience d’un tuteur

Interview de Maxime Chatillon, Chargé de Marketing Eurotyre et tuteur de Marc-Anthony en Licence

Pourquoi avoir fait le choix d’intégrer un alternant dans votre équipe ?
Nous sommes une petite équipe, nous avons donc besoin de renfort chaque année. C’est pourquoi, depuis 10 ans, nous recrutons un alternant avec un niveau Bac+2 minimum. Au vu des missions, nous intégrons des étudiants avec déjà une certaine maturité professionnelle, afin qu’ils puissent rapidement être autonomes. Marc-Anthony, étudiant en Licence a ainsi rejoint notre équipe en tant qu’Assistant Marketing et Communication. Tout se passe très bien et nous resignons pour deux nouvelles années avec lui dans le cadre de son Master.

Parlez-nous de votre rôle de tuteur :
Ma collègue et moi travaillons en binôme pour accompagner Marc-Anthony dans l’apprentissage du print et du digital. Nous formons une vraie équipe. Le plus important pour que tout fonctionne bien, c’est que l’alternant se sente bien, qu’il ait envie d’apprendre et qu’il soit capable de travailler en autonomie en prenant de nombreuses initiatives. La 1ère année, il est principalement dans l’apprentissage des missions et au bout de la 2ème année, nous lui « laissons les manettes » et intervenons en tant que valideurs. Notre objectif est de responsabiliser l’alternant. En tant que tuteur, je trouve passionnant de voir les alternants progresser. C’est aussi une immense fierté de pouvoir apprendre un métier à un étudiant.

Quels conseils vous donneriez à un alternant à la recherche d’un employeur ?
Dès l’entretien d’embauche, je conseillerais à l’étudiant de montrer qu’il a envie de travailler et de se dépasser. Il est primordial d’adopter une attitude naturelle et montrer sa vraie personnalité. Une dernière chose importante dans le cadre de sa recherche d’emploi : entretenir son réseau. A titre d’exemple, nous avons recruté Marc-Anthony en alternance suite aux recommandations d’autres alternants.

site-laureen

Alumni : Témoignage de Laureen, promotion ESC Compiègne 2019

Laureen, diplômée Mastère Manager d’unité opérationnelle, Promotion 2019.

Parlez-nous de votre parcours ?

Dès l’obtention de mon BAC, j’ai choisi de privilégier la piste de l’alternance dans la poursuite de mes études. Ce rythme correspondait plus à mon tempérament et répondait à mon envie d’intégrer rapidement le monde de l’entreprise. Avant d’intégrer en 2017, le Mastère Manager d’unité opérationnelle de l’ESC Compiègne, j’ai donc obtenu un BTS NRC et une Licence développement commercial et gestion des échanges, en alternance. Le commerce étant un secteur d’activité dans lequel je m’étais épanouie professionnellement pendant ces 3 années de cursus, c’est donc naturellement, que j’ai souhaité continuer dans cette voie en me perfectionnant dans le secteur de l’immobilier, lors de mon Mastère. A l’issue de mon alternance, j’ai été embauchée en CDI par mon entreprise d’accueil Maisons Pierre. Quelques mois plus tard, une nouvelle opportunité professionnelle s’est présentée chez Nexity à Chantilly, où je travaille en tant qu’agent négociateur immobilier.

Que retenez-vous de vos 2 années passées à l’ESC Compiègne ?

Je garde un excellent souvenir de ma formation à l’ESC Compiègne. Il s’agit d’une école que je considère comme « familiale ». Et tant qu’étudiants, nous avons la chance d’être proches des enseignants qui ont tous un parcours professionnel. Les échanges que nous avons avec eux sont enrichissants, car très concrets. J’ai aussi eu la chance, de partir en Inde dans le cadre d’un projet d’échange Inde/France. Cette expérience humaine unique m’a également permis d’être immergée à 100% en anglais.

3 mots pour résumer votre formation en alternance à l’ESC Compiègne ?

Échange, Autonomie et Responsabilité. Que ce soit en formation ou en entreprise, les rencontres, les travaux de groupe et les échanges ont contribué à faire grandir ma confiance en moi, afin de devenir une salariée autonome, opérationnelle et passionnée par son métier.

nomination-RAMI

Rami Baitiéh, diplômé de l’ESC Compiègne, nommé Directeur exécutif de Carrefour France

Le distributeur a annoncé, le 15 juin en fin d’après-midi, la nomination de Rami Baitiéh à la tête de Carrefour France.
Rami Baitièh, nouveau Directeur exécutif de Carrefour France prendra ses fonctions le 1er juillet 2020.

Découvrez le fabuleux parcours de ce franco-libanais de 49 ans à la volonté de fer, diplômé de l’ESC de Compiègne, qui a débuté chez Carrefour dès sa sortie de l’école, en 1994, comme manager stagiaire dans l’hypermarché de la ville.
Découvrez en cliquant ICI pour en savoir plus.

vasseur-itw-SITE

Alternance : Témoignage d’un tuteur

Interview de Richard Vasseur, directeur du centre d’affaires Caisse d’Epargne de Compiègne et tuteur de Yanis, alternant en Mastère 1.

Pourquoi avoir fait le choix d’intégrer un alternant dans votre équipe ?
Tout simplement, car j’avais besoin de renforcer mon équipe. L’alternance est une façon pour moi d’offrir au junior que je forme, un tremplin vers un futur professionnel sur Compiègne. Nous venons d’intégrer notre 4ème alternant de l’ESC Compiègne. Nous avons eu  l’opportunité embaucher définitivement l’un d’entre eux et de recommander un autre étudiant à BPI, un partenaire du centre d’affaires.

Parlez-nous du rôle du tuteur ?
Mon principal rôle est d’apprendre un métier à l’alternant, en lui donnant toutes les clés pour qu’il progresse et s’intègre au mieux dans l’équipe. Je considère l’alternant comme un membre de l’équipe à part entière. Comme pour mes 3 autres chargés d’affaires, j’attends de lui du sérieux, de l’autonomie et de l’implication. La valeur ajoutée de l’alternant est incontestablement sa personnalité. Car au final, c’est l’étudiant qui fait son alternance, et qui apporte à l’entreprise ce qu’il veut bien apporter.

Que pensez-vous du rythme alterné école/entreprise ?
Le rythme 1 semaine en formation, 2 semaines en entreprise est selon moi bien adapté à la vie en entreprise. Il permet à l’alternant d’avoir un vrai cycle d’activités hebdomadaires et donc de suivre des projets complets.

3 mots pour résumer l’ESC Compiègne ?
Suivi, qualité et disponibilité. L’école assure un suivi régulier, nous sommes tenus au courant de l’évolution de l’alternant et de l’actualité de l’ESC Compiègne. Je suis très satisfait de la collaboration avec cette école locale. Je trouve que les alternants de l’ESC Compiègne développent des compétences techniques de qualité et font preuve de disponibilité. On sent qu’ils ont envie de réussir et ne rechignent pas à travailler. Au départ, ils arrivent comme de simples étudiants, mais l’alternance leur permet de progresser rapidement. A l’issue des 2 années de contrat, je ne vois plus qu’en eux des professionnels.

 

101534731_2952619434773169_7139000390648856576_o(1)

Lu dans la presse : Nos étudiants viennent en aide aux animaux

C’est dans le plus grand respect des règles sanitaires en vigueur que nos étudiants en 1ère année de Mastère, ont organisé une collecte de nourriture et de matériels pour le refuge Ami’mal dans le cadre de leur projet associatif.
Cet événement créé pour venir en aide aux animaux de compagnie, a remporté un vif succès. En effet les étudiants ont fait appel à la générosité des clients de 3 jardinerie-animalerie situées dans la région et ont ainsi collecté plus de 300 kg de produits qui ont été remis le 30 mai dernier l’association. Lire l’intégralité de l’article paru dans le Courrier Picard du 1er juin.

france3-confinement

L’ESC Compiègne au micro de FRANCE 3 Hauts-de-France

Confinement des étudiants : des examens à distance et des portes ouvertes sur Instagram pour l’ESC de Compiègne

Alors que ses élèves passent leurs examens en ligne, la directrice et des professeurs de l’École supérieure de commerce de Compiègne racontent leur adaptation face aux restrictions sanitaires et l’adoption – enthousiaste – des réseaux sociaux.
Pas d’examens en présentiel cette année à l’ESC, grande école de commerce de l’Oise. Pas de portes ouvertes, non plus. Le déconfinement a commencé, mais les lycées professionnels ne rouvriront au mieux que le 2 juin, les grandes écoles et universités en septembre.
Dans ce contexte, à chaque établissement de s’organiser pour contrôler quand même ses élèves – contrôle continu ou examens à distance – mais aussi attirer et sélectionner de nouveaux inscrits pour la prochaine rentrée. À l’ESC, le défi est en passe d’être relevé avec succès, grâce aux outils numériques.


Découvrez l’intégralité de l’article paru sur le site de France 3 Hauts-de-France, mardi 26 mai 2020, en cliquant ICI.